Petits farcis végétariens aux céréales, aux pignons et à la feta

Curieuse de nature, j’essaie d’être novatrice au quotidien dans ma cuisine et mon assiette, et comme je mange de tout et que j’aime à peu près tout, je suis toujours à l’affut de découvertes culinaires et gustatives. Je suis également sensible aux propriétés nutritionnelles des aliments en général et essaie de composer tous les jours des repas équilibrés, sains et bons, mais surtout en quantité raisonnable, de façon à ne rien jeter et à pouvoir ainsi varier les plaisirs tous les jours ! Pour résumer, je dirais que je suis adepte de santé, de nutrition et de gastronomie. Tout ça pour dire que dernièrement, j’ai trouvé un bouquin intéressant chez mon libraire : Supercéréales, de Chrissy Freer, dans lequel l’auteur vante les valeurs nutritives et gustatives de céréales comme l’avoine, le quinoa, l’orge, le riz brun, mais aussi de certaines moins connues (même si très à la mode chez les « foodistas« ) comme le kamut, le farro ou encore le frikeh. Elle y propose aussi des recettes très didactiques et toutes plus alléchantes les unes que les autres. J’ai donc puisé dans ce livre, mais aussi dans mon imagination et mes placards pour composer la recette que je vous propose aujourd’hui, qui met à l’honneur les légumes que j’ai trouvés cette semaine sur l’étal de mon petit maraîcher bio. Vous l’aurez compris, cette recette est 100% diététique, et surtout délicieuse ! N’attendez plus !

IMG_2053

Petits farcis végétariens aux céréales, aux pignons et à la feta

Ingrédients pour 4 à 5 petits farcis bien remplis :

– 2 courgettes rondes et 2 poivrons, voire plus si vos légumes sont petits (vous pouvez bien sûr tout à fait opter pour d’autres légumes à farcir – tomates, oignons, champignons, aubergines, etc.)

– 150g de céréales type quinoa, boulgour ou couscous (j’ai utilisé un mélange de céréales et de petits légumes composé d’amarante, de millet, de blé dur, de quinoa, de sésame complet et de morceaux de carottes, de poireaux et de champignons) – Pour une version sans gluten, n’utilisez que du quinoa !
– 1 oignon jaune
– 1 gousse d’ail
– 1 piment oiseau moyen
– 20g de pignons de pin
– 75g de feta émiettée
– 2 c.à.c. d’huile d’olive
– fleur de sel et poivre 5 baies
– 2 c.à.s. de persil plat ciselé

IMGP4323

Porter une grande casserole d’eau salée à ébullition et y faire cuire les céréales selon les indications (dans mon cas, 20 minutes). Egoutter et réserver dans un grand saladier.

IMGP4332

Faire griller à sec les pignons de pin (une à deux minutes dans une petite casserole sur feu fort : il s’agit de les torréfier pour qu’ils libèrent leur arôme).

IMGP4330

Bien laver et sécher les courgettes et les poivrons, puis les décalotter soigneusement. Evider les courgettes à l’aide d’une cuiller à pamplemousse en prenant soin de garder une pelure intacte d’au moins un demi centimètre et réserver la pulpe (nous ne l’utiliserons pas ici, mais ne la jetez pas, car bien assaisonnée, avec par exemple un trait de jus de citron, un peu de yaourt nature et de la menthe ou de la coriandre fraîche ciselée, c’est délicieux !). Retirer le placenta et les graines des poivrons.

IMGP4338

Peler la gousse d’ail et l’oignon, puis les hacher ensemble avec le piment oiseau duquel vous aurez préalablement ôté les petites graines.

Préchauffer le four à 180°C.

Dans le grand saladier avec les céréales, ajouter l’ail, l’oignon et le piment hachés, les pignons, la feta émiettée, l’huile d’olive et le persil. Bien mélanger et assaisonner de fleur de sel et de poivre du moulin à convenance.

IMGP4343

Garnir les courgettes et les poivrons de cette farce, les couvrir de leur chapeau et les placer dans un grand plat à four et à bords hauts huilé. Enfourner pendant 45 minutes à une heure, en veillant à ce que les légumes ne s’assèchent pas au cours de la cuisson, auquel cas les arroser d’un peu d’eau.

IMGP4348

À déguster bien chauds avec une petite salade (ici, la fameuse pulpe de courgette au yaourt et à la coriandre mentionnée plus haut !)… Un délice !

IMG_2054

Publicités

Tarte du soleil

C’est l’été, et même si les températures ne sont pas encore estivales pour tout le monde, j’ai quand même envie de fraîcheur et de cuisine du soleil : fruits et légumes, huile d’olive, pestos divers et variés, salades et tartes en tout genre ! Sur les étals des maraîchers, on trouve maintenant de belles tomates, mais malheureusement (ici en tout cas), pas encore d’aubergines ni de poivrons. C’est bien dommage, moi qui suis une fana de ratatouille. Qu’à cela ne tienne, je nous ai concocté une belle tarte de saison aux légumes, légère et jolie, mais surtout pleine de saveurs et au bon goût d’été.

IMG_1393

Tarte du soleil

Pour un moule à tarte de 23 cm de diamètre, soit 4 à 6 parts :

Pâte brisée à l’huile d’olive :
– 150g de farine (j’ai utilisé 75g de farine complète et 75g de farine T65)
– 30g d’huile d’olive
– sel, poivre
– 2 c.à.s. d’eau filtrée

Légumes :
– 1 belle tomate
– 1 grosse pomme de terre
– 2 carottes
– 1 oignon moyen
– sel, poivre, pesto (un classique, mais toujours maison : basilic frais et ail nouveau de mon petit paysan du marché, huile d’olive et pignons – j’en fais de grands pots que je conserve au frais et à l’abris de la lumière, de façon à en avoir sous la main le plus longtemps possible !)

Appareil à tarte :
– 100g de fromage blanc
– 2 blancs d’œufs
– sel, poivre, tabasco, paprika, cumin (en poudre et en graines)

IMG_1380

Commencer par réunir et apprêter les légumes. Eplucher les carottes, la pomme de terre et l’oignon et les émincer finement, si possible à l’aide d’une mandoline. Porter une casserole d’eau à ébullition et y faire blanchir les lamelles de carottes et de pommes de terre pendant 5 minutes. Egoutter et réserver. Pendant ce temps, laver puis couper la tomate en rondelles. Disposer ces dernières sur un plat, les saler et poivrer à convenance, puis les badigeonner de pesto à l’aide d’un pinceau à pâtisserie. Réserver.

IMG_1381

Préparer l’appareil à tarte. Dans un petit saladier, battre les blanc d’œufs avec le fromage blanc, saler, poivrer à convenance et épicer selon vos goûts et envies. J’ai mis quelques gouttes de tabasco, une cuiller à café de paprika, 1/2 cuiller à café de cumin moulu et quelques graines de cumin. Réserver.

Préparer la pâte brisée à l’huile d’olive. Dans un grand saladier, mélanger les farines, le sel et le poivre, creuser un puits au centre et ajouter l’huile d’olive. Bien mélanger à la spatule jusqu’à obtenir une texture sableuse et incorporer l’eau cuiller par cuiller jusqu’à former une boule homogène. Abaisser la pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé et foncer le moule à tarte. Piquer le fond de tarte à la fourchette avant de le tartiner généreusement de pesto, toujours à l’aide d’un pinceau.

IMG_1384 IMG_1385

Préchauffer le four à 180°C.

Garnir successivement et harmonieusement le fond de tarte recouvert de pesto de légumes (lamelles de carottes et de pomme de terre, sans oublier les oignons émincés) et de garniture au fromage blanc jusqu’à épuisement, avant de terminer (et en les disposant joliment) par les rondelles de tomates, ainsi que quelques lamelles d’oignons.

IMG_1386 IMG_1387 IMG_1388

Enfourner pour une trentaine de minutes. La tarte se déguste tiède, voire froide (je trouve qu’on distingue encore mieux toute la subtilité des différents légumes et épices !), accompagnée d’une petite salade, de charcuterie… comme vous voudrez !

IMG_1389

Bon appétit 🙂

IMG_1397

Pesto de menthe-persil

Ça y est, le réfrigérateur est presque vide ! Il restait juste un petit bouquet de menthe un peu défraîchie mais non moins parfumée, ainsi que quelques brins de persil ; mon petit paysan préféré du marché sait en effet à quel point j’aime les herbes et a l’habitude d’en glisser ni vu ni connu dans mon panier ! J’ai donc choisi de les utiliser pour confectionner un pesto, afin d’accompagner un plat de pâtes, des légumes, des crudités, etc., car il va maintenant falloir se passer quelques jours de frigo (oui oui, on survivra… !). Le pesto a le mérite d’être à la fois délicieux et de bien se conserver, c’est donc vraiment une jolie façon de recycler, tout en sublimant, toutes sortes d’herbes aromatiques, de pousses, de légumes. Alors forcément, moi qui déteste jeter, je suis une inconditionnelle du pesto !

IMG_0681

Pesto de menthe-persil

Pour un petit pot d’une centaine de mL :

– 1 bouquet de menthe et quelques brins de persil
– 30g de pignons de pin
– 3 c.à.s. d’huile d’olive
– sel et poivre à convenance

Retirer les feuilles des brins de persil et de menthe et bien les rincer sous l’eau froide. Les sécher soigneusement puis les ciseler grossièrement avant de les placer dans un mortier. Y ajouter les pignons de pins et bien piler le tout. Incorporer ensuite l’huile d’olive cuiller après cuiller, en mélangeant bien entre chaque pour émulsionner le mélange, qui doit avoir une consistance pâteuse-crémeuse. Terminer par le sel et le poivre à convenance.

IMG_0661

IMG_0663

Servi hier soir avec des petites asperges vertes (achetées sur le marché à une petite productrice locale qui les cultive exclusivement…) cuites à l’anglaise : délicieux !

IMG_0682