Pecan pie, my way

Une petite dose de réconfort, voilà ce dont nous avons tous besoin en ce début d’année particulièrement bouleversant. La semaine dernière, l’épicerie bio de mon quartier faisait une promo sur les noix de pécan, ce qui m’a donné farouchement envie de pecan pie, cette tarte américaine qui me fait toujours de l’œil lorsque je flâne sur certains blogs, instagram ou pinterest, mais que je me refuse à acheter dans les pâtisseries ou autres salons de thé, car je sais d’avance qu’elle sera trop sucrée à mon goût. Je me suis alors mise au défi de réaliser cette fameuse tarte, mais en l’adaptant aux ingrédients de mes placards et à mon palais « sucrophobe ».

IMG_2180

Pecan pie, my way

Ingrédients pour une tarte de 23 cm de diamètre :

Pâte brisée :

  • 200g de farine de blé
  • 100g de beurre doux extra-fin
  • 1 cuiller à soupe de sucre glace
  • 1 cuiller à café de sel fin
  • 40g d’eau

Appareil :

  • 2 œufs fermiers
  • 90g de cassonade
  • 15g de sucre de canne vanillé (je fais mon sucre vanillé maison en mélangeant tout simplement de la cassonade et des gousses de vanille bourbon fendues dans la longueur puis coupées en deux dans un grand bocal en verre).
  • 25g de beurre doux extra-fin
  • 1 cuiller à soupe de bon miel (les Américains utilisent traditionnellement du « sirop de maïs », corn syrup, mais je préfère un bon miel à un truc semi chimique à base de maïs transgénique)
  • 1 cuiller à soupe de fécule de pomme de terre
  • 150g à 200g de noix de pécan

Commencer par réaliser la pâte brisée en mélangeant la farine tamisée avec le sucre glace et le sel, ajouter le beurre en parcelles et sabler le tout avant d’ajouter l’eau jusqu’à former une boule homogène. Abaisser la pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé et foncer le cercle à tarte, puis laisser reposer le tout au moins une bonne demie heure au réfrigérateur.

IMG_2176

Préparer ensuite l’appareil. Fouetter les œufs entiers avec les sucres, ajouter le beurre fondu, le miel, et enfin la fécule.

IMG_2177

Préchauffer le four à 175°.

Sortir le cercle à tarte du réfrigérateur et y verser l’appareil. Placer ensuite harmonieusement les noix de pécan sur l’appareil et enfourner pour 45 minutes.

IMG_2178 IMG_2179

À la fin de la cuisson, décercler délicatement la tarte et la laisser reposer au moins deux heures à température ambiante avant de déguster.

IMG_2188

Je suis assez satisfaite de mon premier essai : la pâte est croustillante, l’appareil bien fondant, sucré comme il faut, au bon goût de vanille, et avec les noix torréfiées bien croquantes, c’est très bon…

Bon appétit !

IMG_2187

Et rappelons-le aussi longtemps qu’il le faudra :

Amis Clermontois, je compte sur vous pour investir le centre-ville cet après-midi !

Flammeküche végétarienne – tarte flambée aux oignons, chèvre frais, miel et romarin

Bien le bonjour ! Me voici enfin de retour avec une recette un peu improvisée mais pas moins délicieuse pour un dîner sur le pouce comme on les aime ici, surtout depuis l’arrivée de l’été ! Je m’éloigne un peu de la traditionnelle flammeküche alsacienne aux lardons pour vous proposer ma version revisitée avec le chèvre frais que je trouve au marché sur le stand d’une petite productrice locale, un bon miel de bruyère bio et du romarin frais. Elle est facile et rapide à réaliser, et ne nécessite pas un grand nombre de matières premières. La pâte est fine et croustillante, la garniture moelleuse et fondante… Miam ! Je ne vous fais pas attendre plus longtemps…

IMG_1189

Flammeküche végétarienne – tarte flambée aux oignons, chèvre, miel et romarin

Pour une grande flammeküche, soit 2 à 3 personnes :

– 150g de farine (j’ai utilisé 100g de farine T65 et 50g de farine complète)
– 35g d’huile végétale
– 1 pincée de sel
– 3 c.à.s. d’eau tiède

– 2 petits suisses
– 50g de crème fraîche entière
– 2 oignons
– 1/2 fromage de chèvre frais
– poivre, sel, muscade, miel, romarin

Commencer par préparer la pâte. Tamiser ensemble les farines, ajouter le sel et l’huile, bien mélanger et ajouter ensuite progressivement l’eau tiède, jusqu’à former une boule de pâte lisse et homogène. L’abaisser finement sur une grande feuille de papier sulfurisé.

IMG_1186

Préparer ensuite l’appareil. Battre au fouet les petits suisses avec la crème, ajouter le sel, le poivre et la noix de muscade fraichement moulue à convenance. Répartir l’appareil en couche uniforme sur la pâte, jusqu’à 1 cm du bord.

Préchauffer le four à 220°C.

Emincer très finement les oignons et les disposer uniformément sur l’appareil. Couper le fromage de chèvre frais en petits dés et placer ces derniers sur la couche d’oignons. Pour finir, faire couler un peu de miel (détendu avec un peu d’eau s’il n’est pas assez liquide) sur les dés de chèvre et parsemer de brins de romarin.

IMG_1185 IMG_1187

Enfourner la flammeküche pendant une dizaine de minutes à chaleur tournante puis 2-3 minutes sous le grill. Découper puis servir immédiatement, accompagnée d’une petite salade verte (roquette et pluches de coriandre pour ma part !). C’est vraiment simple, sain, parfumé et délicieux !

IMG_1191